Assurance auto : tout savoir sur le bonus malus

Le bonus-malus est un système permettant d’augmenter ou de diminuer le tarif de la prime d’assurance du bénéficiaire selon son comportement lorsqu’il conduit. Ce tarif est calculé par les assureurs chaque année. Il permet de faire une évaluation du niveau de risque du conducteur. Si le conducteur est plutôt prudent, il y aura une diminution de son bonus-malus. Dans le cas contraire, en cas d’accidents, son bonus-malus augmentera ce qui va changer sa prime dans l’année. Alors il est nécessaire de bien faire le point sur l’assurance auto bonus malus.

Principe du bonus-malus

Le montant annuel d’assurance de votre voiture dépend de votre profil de votre véhicule, mais aussi d’autres facteurs. La mutuelle veille aussi sur le nombre d’accidents que vous avez déclaré pendant l’année. Si vous n’avez pas eu de sinistres, vous serez récompensé d’un bonus : le tarif de votre assurance diminuera. Par contre, si vous avez eu un ou plusieurs accidents, vous aurez un malus et le tarif va augmenter. Pour information, les motos et les tricycles moins de 125 cm3 ne peuvent pas disposer de ce système. Tout comme les pompiers, les voitures de collections, les véhicules que vous employez dans des travaux en agriculture par exemple ne peuvent pas disposer d’une assurance auto bonus malus mais seulement d’une assurance normale.

Le calcul du bonus-malus

La mutuelle prend en compte les accidents survenus durant une année, décalés de deux mois par rapport à la date de fin du contrat. Par exemple si la fin de votre contrat est le 1er novembre, les accidents survenus entre le 1er septembre de la précédente année jusqu’au 31 août de l’année de l’échéance du contrat sont à prendre en compte pour l’assurance auto bonus malus. Vous aurez un bonus si vous n’avez pas commis d’accident entre ces périodes, et un malus dans le cas contraire. L’indice maximum du bonus est de 0,50 et celui du malus est de 3,50. Ce coefficient est calculé par la mutuelle en fonction des événements dans l’année de votre contrat. Pour chaque déclaration d’accident causé par l’assuré, ce coefficient augmente de 25 %, s’il est partiellement responsable de l’accident, le coefficient augmente de 12,5 %. Si l’assuré n’a commis aucun accident, le coefficient diminue de 5 %. Concrètement, si vous payez une assurance de 500 euros par an et que vous ne faites jamais d’accident, à la 13e année, vous ne payez plus que 250 euros en assurance en raison des bonus cumulés.

Les situations particulières

Si vous voulez changer de voiture, votre bonus-malus sera transféré à votre nouvelle assurance sous certaines conditions. Même si vous voulez acquérir une moto de plus de 125 cm3, vous pouvez garder votre coefficient de bonus-malus du véhicule précédent. Le taux de bonus-malus précédent est toujours pris en compte par le nouveau contrat d’assurance en cas de changement d’assurance. Si le contrat est suspendu pour diverses raisons, le taux reste le même durant un certain temps.

Contre-expertise auto : comment ça marche ?
Conduire sans assurance auto : les conséquences