Contre-expertise auto : comment ça marche ?

En cas d’accident de voiture, la première chose que vous devez faire est de contacter votre assureur automobile. Ce dernier enverra alors sur le lieu un expert pour évaluer la responsabilité de chaque conducteur, et aussi pour estimer les dégâts matériels. Votre indemnisation, conformément aux garanties que vous avez souscrites dépend du diagnostic de l’expert. Si les conclusions de ce dernier vous semblent injustes, il est de votre droit de demander une contre-expertise.

La contre-expertise automobile : en quoi cela consiste ?

Si vous avez décidé de demander une contre-expertise auto, un second expert évaluera à son tour les préjudices subis par votre automobile pour chiffrer l’indemnisation que votre assureur vous versera. Il tiendra en compte de la totalité des dommages. Dans le cas où votre voiture n’est pas réparable, il définira alors la valeur pour son remplacement.

À la suite de cette contre-expertise, plusieurs cas de figure peuvent se présenter. Si les deux experts sont en accord sur les premières conclusions établies, alors l’indemnisation se basera sur celles-ci. S’ils sont en accord sur le nouveau rapport, dans ce cas, c’est celui-ci qui sera pris en compte. Dans le cas où ils ne parviennent pas à trouver un compromis, un 3e expert interviendra. Si aucun accord n’est trouvé, l’affaire sera alors portée devant le Tribunal.

Combien coûte une contre-expertise automobile ?

Plusieurs facteurs influent sur le montant d’une contre-expertise auto. La complexité du dossier ainsi que le temps de travail nécessaire pour son traitement en sont des exemples. Puis, le tarif varie également d’un professionnel à un autre. Un expert réputé et ayant de l’expérience proposera certainement un tarif plus élevé.

Il faut noter que le coût de la contre-expertise sera à la charge de l’assuré. Si un 3e expert intervient, son frais sera partagé équitablement entre l’assureur et l’automobiliste. En revanche, si votre contrat propose une garantie « honoraires d’expert », dans ce cas, vous n’aurez à payer aucuns frais supplémentaires.

Comment procéder pour effectuer une demande de contre-expertise automobile ?

Avant de faire appel à un expert qui réaliser une contre-expertise auto, vous devez d’abord contester celle qui est réalisée par le professionnel mandaté par votre assureur. Cette démarche mènera à une négociation avec ce dernier. Si celle-ci ne mène à aucun résultat, vous devez envoyer à votre compagnie d’assurance une lettre demandant la réalisation la contre-expertise. Vous êtes libre de choisir l’expert qui interviendra. Celui-ci a pour mission de maximiser l’indemnisation à laquelle vous avez droit.

Conduire sans assurance auto : les conséquences
Assurance auto : tout savoir sur le bonus malus