Choisir sa mutuelle santé au Mans

mutuelle

Même si la santé n’a pas de prix, les dépenses de soins risquent de lourdement peser sur le pouvoir d’achat des citoyens de l’Hexagone en 2022. Selon une récente étude, le tarif moyen des mutuelles santé est en effet passé de 2 871 euros en 2020 à 2 883 euros. Pourtant, cette année encore, de nombreuses dépenses de santé restent non prises en charge par la branche maladie de la Sécurité sociale.

Face à cette inflation, il est essentiel de bien choisir une mutuelle à Le Mans, car la Sarthe fait partie des 16 départements où les primes ont les plus augmentées. Pour vous aider, voici quelques pistes.

Aidez-vous d’un comparateur d’assurance en ligne

Le fait de trouver la bonne mutuelle santé n’est pas une chose aisée. Face à la pléthore d’enseignes et d’offres sur le marché aujourd’hui, il est difficile de s’y retrouver. Dans ce véritable parcours du combattant, les comparateurs peuvent être alliés précieux. Si vous recherchez une mutuelle santé au Mans, il est notamment recommandé de se tourner vers www.packassurance.fr. Ce genre de sites compare pour vous les différentes offres pour trouver celle qui correspond le mieux à vos besoins. Pour ce faire, vous n’aurez qu’à saisir certaines informations, dont notamment des données relatives à vos dépenses mensuelles de santé et vos revenus. Le comparateur procède ensuite à un filtrage et vous proposera les contrats les mieux adaptés.

Avec une sélection largement réduite, il vous sera plus facile de trouver la meilleure offre faite pour vous. Pour le choix final, il vous faut maintenant identifier vos besoins en santé. Pour ce faire, vous pouvez vous aider de votre contrat actuel. Portez une attention toute particulière aux prises en charge et aux garanties. Il serait dommage d’opter pour une offre proposant un remboursement minimal pour les soins dentaires par exemple, alors qu’ils constituent votre principal poste de dépense de santé. À l’inverse, il est inutile de se tourner vers un contrat proposant une couverture renforcée en optique, alors que votre situation ne le justifie pas. Qui plus est, ces prises en charge et leurs niveaux de remboursement vont largement peser sur l’estimation des primes.

Faites le point sur vos besoins en santé

Les offres de couverture complémentaire varient d’une enseigne à une autre. Chaque mutuelle santé n’offre ainsi pas les mêmes garanties. D’où l’importance de bien identifier vos besoins pour trouver le bon contrat de complémentaire santé. D’autant que certains soins, notamment les médecines douces, ne sont pas pris en charge ou peu remboursés par la Sécurité sociale. Or si vous avez pour habitude de consulter régulièrement un ostéopathe par exemple, la facture peut se révéler très chère à la fin de l’année s’il n’y a aucune prise en charge de la part de l’assurance maladie.

C’est là que les mutuelles santé doivent prendre le relais. Ainsi, optez pour une enseigne qui couvre le remboursement de ce genre de soins. N’hésitez pas non plus à comparer les différentes pour trouver celle qui propose la meilleure prise en charge. Il est à noter toutefois que les niveaux de remboursement pour les médecines douces sont souvent peu élevés, car les réelles vertus thérapeutiques de ces dernières n’ont pas encore été scientifiquement prouvées.

Par ailleurs, renseignez-vous aussi sur les divers services que les mutuelles peuvent vous proposer. En effet, certaines enseignes mettent parfois à disposition de leurs assurés des services d’assistance spéciaux en cas d’hospitalisation. Il peut s’agir d’une aide-ménagère ou d’un service de garde d’enfants. Elles peuvent paraître anodines, mais ces garanties s’avèrent souvent être d’une grande aide.

Faites attention au délai de remboursement et de carence

Les frais de santé sont souvent assez élevés. Il n’est pas rare que vous ayez à dépenser des centaines d’euros en à peine deux jours. Un manque à gagner qui est parfois handicapant, surtout chez les ménages à faible revenu. C’est pourquoi il convient aussi d’analyser les délais de remboursement proposé par les mutuelles. Chacune d’entre elles est libre de fixer ses échéances, mais compte tenu de ces frais de santé souvent élevés, il est conseillé d’opter pour les enseignes fixant des délais de rétribution se montant à 48 h au maximum.

Dans le même registre, portez aussi attention au délai de carence. Ce critère, également appelé délai de stage, correspond à la période durant laquelle la mutuelle n’intervient pas. En clair, même si vous souscrivez à un niveau de garantie élevé dans votre contrat, vous ne pourrez en bénéficier qu’une fois une certaine échéance dépassée. Le délai de stage se monte en moyenne à 6 mois et il concerne principalement les postes dentaire, optique, hospitalisation et maternité, à savoir les secteurs dont les frais sont les plus élevés. Compte tenu de cette échéance assez longue, il est recommandé d’opter pour une enseigne de complémentaire n’imposant pas de délai de carence. Par ailleurs, n’oubliez pas de vérifier que la mutuelle applique le tiers payant.

Plébiscitez les offres claires et lisibles

Le fait de comparer les offres d’assurance peut souvent être très difficile, car les assurés n’arrivent pas à comprendre clairement les différentes clauses, garanties et exclusions qui y sont stipulées. Les mutuelles santé peuvent présenter les remboursements sous forme de pourcentages, de forfait annuel ou encore de prélèvements mensuels. À moins d’être un expert, il est souvent difficile de s’y retrouver. Certaines mutuelles présentent délibérément des contrats illisibles pour « duper » leurs assurés, afin que ces derniers n’aient pas pleine conscience de tous les remboursements auxquels il peut prétendre.

C’est pourquoi il est vivement recommandé d’opter pour les enseignes jouant la transparence et présentant les différentes garanties du contrat de manière lisible, au risque que vous vous retrouviez avec des restes à charges plus ou moins importants. En cas de doute, vous pouvez également exiger des simulations de remboursement. Les mutuelles réellement fiables répondront favorablement à votre demande.

Par ailleurs, il est important d’analyser avec minutie les garanties relatives aux postes optique et dentaire. Ces soins sont encore aujourd’hui peu pris en charge par l’assurance maladie. Or, la pose de prothèses dentaires, l’achat de lunettes ou de lentilles reviennent souvent très chers. Pour cette raison, il est crucial d’analyser les remboursements proposés par les mutuelles pour ces garanties jugées essentielles.

Trouver une offre de mutuelle adaptée aux artistes
Vos verres chez un opticien mutualiste : est-ce moins chers ?