Comment traiter un kyste pilonidal ?

kyste pilonidal

Appelé aussi « sinus pilonidal », le kyste pilonidal est caractérisé par la formation d’un petit nodule ou orifice sur le sillon interfessier ou coccyx ou encore sur la fente des fesses. Ce phénomène est souvent causé par une présence de poils durs ou incarnés, mais d’autres facteurs sont favorables au développement du kyste pilonidal tel que l’âge, le sexe ou la position assise de longue durée. Ce kyste peut rester caché pendant des années sans présenter une conséquence grave, mais son affection et son inflammation peuvent entraîner un abcès et nécessitent donc un traitement.

Kyste pilonidal : traitement médicamenteux

Pour réduire l’inflammation et soulager les symptômes en cas de kyste pilonidal enflammé, votre médecin pourra vous prescrire des médicaments anti-inflammatoires. S’il y a aussi une surinfection bactérienne, le médecin pourra également vous prescrire des antibiotiques. Puisque le kyste pilonidal peut être très douloureux, certains médecins recommandent aussi à leurs patients d’investir dans un coussin ou une bouée, sur lequel ils peuvent s’asseoir. Lorsque le kyste s’enflamme de façon régulière ou lorsqu’il est gros, il faut faire une incision et un drainage de la zone concernée. Le retrait de la lésion nécessite une intervention d’un spécialiste parce que le kyste est parfois un peu enfoncé. Même s’il s’agit d’une infection localisée, il convient aussi de prendre des antibiotiques. Après l’incision, il faut injecter une solution détergente ou de l’eau stérile sur la plaie pour favoriser la cicatrisation de la partie. Les patients ont besoin d’une personne pour les aider à atteindre ces plaies difficiles à atteindre. Afin d’aboutir à une bonne cicatrisation, il faut que les patients fassent plus de prudence en évitant tout frottement, cisaillement et pression sur la partie pendant la cicatrisation. Pour avoir plus d’informations, visitez le site www.lechatsur.fr.

Kyste pilonidal : les médecines douces

Dans tous les cas, si votre kyste pilonidal est très douloureux et très gros, l’idéal est de consulter votre médecin en le traitant le plus vite possible. Et concernant les remèdes naturels, il s’agit simplement des compléments vis-à-vis des médicaments antibiotiques ou anti-inflammatoires que les médecins peuvent vous prescrire. Vous pourrez opter pour l’aromathérapie, uniquement après avis médical. Il existe en effet des huiles essentielles et huiles végétales adaptées pour soulager la zone du kyste quotidiennement pendant un certain temps. Mélangez dans un flacon, 1 ml d’huile essentielle de romarin, d’hélichryse italien, de ciste, de laurier noble avec 10 ml d’huile d’amande douce. Utilisez ce mélange pour masser la partie 2 fois par jour pendant 3 semaines par exemple. La naturopathie s’invite également pour atténuer l’inflammation d’un kyste pilonidal. Pour ce faire, appliquez un cataplasme d’argile verte sur la zone afin d’absorber l’eau et les toxines puis séchez le kyste, ce qui aide à amoindrir et soulager les symptômes. Le cataplasme d’argile verte appliqué sur un kyste enflammé peut se réaliser chaque soir, et idéalement toute la nuit.

Kyste pilonidal : l’éducation du patient

Le patient atteint d’un kyste pilonidal devrait être informé sur les méthodes de l’élimination des poils, de la décharge, de la détersion et le choix des vêtements. Il faut qu’il maintienne la partie propre, en utilisant par exemple des lingettes nettoyantes après passage aux toilettes. Des médecins recommandent également de faire une douche à la chlorhexidine deux fois par semaine. L’épilation au laser est très recommandée pour certains patients. Évitez de porter des vêtements serrés qui compriment la zone ou qui causent un frottement et aussi évitez de rester assis trop longtemps. Il est nécessaire quelquefois de faire une révision chirurgicale chez un patient, parce que la plaie ne se referme pas. Et même si des tissus cicatriciels se présentent, cela ne favorise pas la nouvelle cicatrisation sur la zone. Au cas où une opération n’est pas envisageable ou que la plaie ne se referme pas après une intervention chirurgicale, il est nécessaire donc de réglementer les risques d’infection. Des pansements appropriés et confortables seront efficaces pour réduire la douleur et maintenir les dimensions de la plaie.

Choisir une mutuelle sans carence en ligne
Profiter d’un devis mutuelle santé Swiss Life en ligne