A-t-on le droit de refuser l’assurance habitation de son banquier ?

La banque expose lors d’une demande de crédit immobilier ou d’un rachat de prêt immobilier une assurance habitation. Les services de la banque ne se limitent pas uniquement sur l’octroi de compte courant ou de compte épargne, mais également sur des contrats de prêt et diverses assurances telles qu’une assurance voiture, maladie, logement et bien d’autres encore. La question est de savoir si le client a le droit de refuser l’assurance habitation de la banque pour garantir son accord de financement. Selon votre position : propriétaire, copropriétaire ou locataire, il est important de connaître vos droits.

Pour le propriétaire

Selon la loi, le propriétaire n’est pas obligé de souscrire à une assurance habitation. La responsabilité civile pourra suffire si le propriétaire loue sa maison. De ce fait, une assurance habitation d’une banque n’est pas non plus impérative. Pourtant, il faut tenir compte du fait que la souscription pour une assurance habitation est une geste de précaution très importante pour prévoir la perte soudaine de la maison à la suite d’un incendie ou d’autres problèmes en dehors de la garantie du constructeur. Ce geste vous permettra de récupérer de l’argent pour une reconstruction grâce à la plaidoirie d’un professionnel appelé l’assureur. Son rôle est de garantir la contribution aux indemnités dans les plus brefs délais. À la différence d’un particulier, le processus de demande pourrait être refusé par manque de compétence.

 Pour le locataire

Selon le spécialiste de banque Yann Hugues, un contrat d’assurance habitation d’une banque est facultatif. Ce type d’assurance avancé par la banque peut très bien être refusé par toute personne. Pour le cas d’un locataire, la souscription à une assurance habitation est obligatoire pour la maison qu’il loue. Pourtant, il est libre de choisir la société d’assurance qu’il veut, le seul rôle de banque est de proposer. Tout de même, son choix doit se baser sur la comparaison des offres des diverses sociétés ainsi que celles du banquier.

Pour le copropriétaire

La copropriété doit faire l’objet d’une assurance où il y a également participation du propriétaire. Une souscription dans une autre entité est également possible à condition que les modalités soient les mêmes que celle du copropriétaire. Contracter pour le même assureur reste tout de même la meilleure option, car avec plusieurs assurés dans un contrat le tarif sera plus avantageux. Une assurance habitation d’une banque présente également un avantage dans ce sens afin d’augmenter les garanties. Tâchez de ne souscrire qu’à une seule entité.

Quel est le prix moyen d’une assurance habitation ?
Quelles assurances pour vos appareils électroménagers ?