L’assurance habitation pour les logements de fonction : que faut il savoir ?

Dans le cadre de son métier, un professionnel peut bénéficier d’un logement de fonction. Bien que ce soit de prime abord un privilège, habiter une maison octroyée par son employeur relève certaines conséquences. En effet, l’occupant est responsable des dommages occasionnés en cas de sinistre. La souscription d’une assurance habitation pour les logements de fonction est alors conseillée pour prévenir l’insolvabilité du salarié et pour pouvoir indemniser le propriétaire.

Quelle garantie pour un logement de fonction ?

Le salarié peut occuper un logement de fonction sans avoir une couverture auprès d’une société d’assurance. Cependant, il est recommandé de souscrire au moins une garantie responsabilité civile. Au cas où l’occupant ou un membre de sa famille occasionne des dégâts dans la maison, il est tenu d’indemniser le propriétaire à ses propres frais s’il ne possède pas une assurance. En possédant une garantie responsabilité civile, vous aurez les moyens de rembourser les dommages causés.

En principe, le propriétaire d’une habitation de fonction est déjà affilié à une garantie dommages matériels. Toutefois, certains contrats imposent à l’occupant de souscrire lui aussi ce type de couverture pour protéger ses biens personnels. Il est nécessaire de vérifier ce point avant d’occuper le lieu.

L’idéal est d’opter pour une assurance habitation multirisque qui offre une protection optimale. En plus de la garantie responsabilité civile, cette assurance habitation pour les logements de fonction inclut une couverture en cas de recours des voisins contre l’occupant s’ils ont subi des dégâts suite à un incendie, une explosion ou des dégâts des eaux survenus chez le locataire. Elle couvre également le patrimoine de l’occupant dans diverses circonstances.

Comment souscrire une assurance habitation pour logement de fonction ?

Pour souscrire une assurance habitation pour les logements de fonction, il faut s’adresser à un professionnel qui peut proposer ce type de contrat tel qu’une compagnie d’assurance, une société de courtage ou une banque. Néanmoins, il est plus pratique de rechercher directement un assureur sur internet afin de trouver une offre qui correspond à vos besoins. Ainsi, vous pouvez utiliser un comparateur d’assurance où vous pourrez comparer plusieurs prestataires selon les garanties et les tarifs qu’ils proposent.

Une fois que vous avez choisi votre assureur, vous aurez à remplir une fiche d’information avec tous les renseignements concernant le logement (sa localisation, sa superficie, le nombre de pièces, etc.). Ce document permettra à l’assureur d’évaluer le montant de la prime et de créer une proposition d’assurance. Si le contenu de celui-ci vous contient, vous n’avez plus qu’à signer le contrat.

Comment résilier un contrat d’assurance habitation ?

Selon la loi Hamon, les assurés peuvent résilier une assurance habitation quand ils le souhaitent à condition que celle-ci ait plus d’un an. Une des raisons évidentes pour résilier une assurance habitation est un départ du domicile de fonction suite à la fin du contrat de travail ou d’un licenciement. Dans ce cas, vous devez prévenir votre assureur en lui envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception. La résiliation prend effet un mois après la réception de la notification par l’assureur.

Quel est le prix moyen d’une assurance habitation ?
Quelles assurances pour vos appareils électroménagers ?