La carte européenne d’assurance maladie : à quoi sert elle ?

Vous comptez partir prochainement en vacances dans un pays européen ou faire un stage ? Sachez que vous pouvez bénéficier de la même prise en charge qu’en France par la Sécurité sociale. Toutefois, il faut vous munir de la carte européenne d’Assurance Maladie. Cette dernière facilite la prise en charge de soins médicaux dans toute l’Europe.

À quoi sert la carte européenne d’Assurance Maladie ou CEAM ?

La carte européenne d’Assurance Maladie permet à un ressortissant français de bénéficier d’une prise en charge médicale lors d’un voyage ou d’un court séjour en Europe. Que ce soit pour un voyage scolaire, un séjour culturel ou encore des vacances, cette carte rembourse tous les assurés au même régime que la Sécurité sociale, quel que soit leur statut (étudiant, salarié, etc.). Elle est nominative et individuelle. Ainsi, chaque membre de la famille, même les mineurs, doit être titulaire de cette carte pour bénéficier des remboursements. Pour l’obtenir, il vous suffit d’en faire la demande auprès de la Sécurité sociale.

La durée de validité de la CEAM

La CEAM est valable pour 2 ans maximum à partir de sa date d’édition. Cette période ne doit pas dépasser la validité des droits de la personne à l’assurance maladie. La carte européenne d’Assurance Maladie peut être renouvelée par demande auprès de l’organisme qui l’a délivrée. La nouvelle carte sera alors envoyée à la date de l’assuré en France. Si ce dernier est resté à l’étranger, il doit trouver un moyen pour se le procurer. Il est à noter que la notion de séjour temporaire est différente de celle de la résidence. Si l’assuré est transféré définitivement à l’étranger, les prises en charge de la CEAM ne courent pas.

Quelles sont les conditions de prise en charge par la CEAM ?

Une fois à l’étranger, la CEAM vous permet de rembourser les frais en cas d’hospitalisation et les honoraires de consultation. Les soins privés comme les frais d’un traitement médical ne sont toutefois pas pris en charge. Les mêmes conditions et les mêmes tarifs que dans le pays de résidence s’appliquent lors du traitement. Mais si la prestation est gratuite pour les locaux, elle le sera aussi pour les titulaires d’une carte européenne d’Assurance Maladie. Une fois les actes accomplis, vous pouvez demander un remboursement auprès de l’institution d’assurance maladie sur place ou une fois de retour en France. Dans ce dernier cas, pensez à conserver toutes les factures et les justificatifs de soins.

Contrat individuel ou contrat collectif mutuelle santé, c’est quoi ?
Une bonne mutuelle santé, c’est quoi ?