Qu’est ce que la franchise en assurance auto ?

En cas de réclamation en responsabilité civile, le débiteur doit continuer à payer les frais de réparation du véhicule, ce que l’on appelle une franchise. Selon le secteur de l’assurance, la valeur peut changer. Par conséquent, la déduction est un critère indispensable lors de la souscription de la police d’assurance physique du véhicule.

Ce qu’on entend par « la franchise »

La franchise en assurance auto est le montant qui reste sur votre chèque de paie après le paiement par l’assureur. Ce montant peut prendre la forme d’un montant fixe en euros, en fonction du pourcentage du montant total, ou de la combinaison des deux valeurs. Dans tous les cas, il doit être fourni au préalable avec un contrat d’assurance auto. Que peut-on faire pour réduire l’assurance automobile ? Le but principal de la franchise est de rendre les automobilistes plus responsables. Ainsi, au moindre accident, les assureurs et les assurés s’acquittent du même risque : chacun est obligé de couvrir une partie des coûts. Selon le type d’assurance proposé —assurance responsabilité civile, assurance moyenne ou complète -, le montant à déduire  peut varier du simple au double : il est donc important de comparer et de choisir une assurance automobile appropriée pour éviter les restrictions financières, si vous avez une réclamation sur la responsabilité.

Les différents calculs selon les types de franchise

Les taux de réduction sont importants pour calculer les frais d’assurance automobile. Il existe généralement 4 types de la franchise en assurance auto. La franchise est simple ou relative, si le montant des dommages est inférieur à la prestation spécifiée dans le contrat, l’assuré s’acquitte intégralement de tous les frais. A contrario, la compagnie d’assurance paiera toutes les réparations. Il y a aussi la franchise absolue au cas où  l’assurance paierait une indemnité déduite de la franchise restant à la charge de l’assuré. La franchise kilométrique est une règle pour la garantie assistance. Elle marque le seuil où l’assistance commence, c’est-à-dire la limite à partir de laquelle l’assurance intervient. Il vaut mieux choisir l’assistance « 0 km », qui aidera les assurés, même à domicile. Le nombre de jours à valider des véhicules remplacés restera admissible.

La franchise dans l’hypothèse de catastrophes naturelles

Ce principe de la franchise en assurance auto peut comporter un cas particulier si le sinistre est causé par une catastrophe naturelle. Dans ce cas, le montant de la déduction pour tous les contrats d’assurance automobile est forfaitaire.

Contre-expertise auto : comment ça marche ?
Conduire sans assurance auto : les conséquences